région


région

région [ reʒjɔ̃ ] n. f.
• 1380; « pays » XIIe; lat. regio « direction; frontière, contrée », de regere
1Territoire relativement étendu, possédant des caractères physiques et humains particuliers qui en font une unité distincte des régions voisines ou au sein d'un ensemble qui l'englobe. contrée, province, zone. Régions naturelles. Région polaire, tropicale, tempérée. Région désertique. Régions cultivées. Région industrielle. Région à population dense. Carte d'une région. Région historique.
Par ext. Dans nos régions : dans nos climats, nos pays.
Spécialt Unité territoriale administrative ( circonscription). Régions militaires. Absolt Le général commandant la région. L'état-major de la région. Régions maritimes, aériennes. Dr. admin. En France, Collectivité territoriale groupant plusieurs départements. La Région Midi-Pyrénées. Préfet de Région. Championnat regroupant plusieurs régions ( interrégional) .
2Étendue de pays autour d'une ville. Aller en vacances dans la région de Royan (cf. Du côté de, dans les environs de). La région parisienne. Parcourir, sillonner la région.
3(de la région éthérée, philos. anc.) Fig. Domaine, sphère. « Les hautes régions de la philosophie » (Molière). « Une région supérieure où la joie et la douleur n'existent plus » ( Martin du Gard).
4(XVIe) Partie, zone déterminée (du corps). Région lombaire. Éprouver une douleur dans la région du cœur.

région nom féminin (latin regio, -onis) Territoire dont l'étendue variable est déterminée soit par une unité administrative ou économique, soit par la similitude du relief, du climat et de la végétation, soit par une communauté culturelle : La Ruhr est une grande région industrielle. Pays qui s'étend autour d'une ville, d'un lieu : La région de Rambouillet. Partie du corps plus ou moins arbitrairement délimitée : Souffrir de douleurs dans la région du cœur. Littéraire. Champ, domaine propre à une activité, une discipline, etc. : Les hautes régions de la philosophie. Chemin de fer Zone géographique correspondant au découpage territorial actuel de la S.N.C.F., désignée par la ville où est installée son siège. (La S.N.C.F. comprend 23 régions.) Droit Collectivité territoriale, au même titre que la commune ou le département, dont l'organe exécutif est le président du conseil régional. (S'écrit avec une majuscule.) Histoire Quartier de la Rome antique. (On attribuait à Servius Tullius la division en 4 régions : Suburbana, Esquilina, Collina et Palatina. Auguste établit 14 régions numérotées.) Mathématiques Partie de plan (respectivement d'espace) dont la frontière est formée d'une ou plusieurs courbes (respectivement surface[s]) et dont l'intérieur est connexe. ● région (expressions) nom féminin (latin regio, -onis) Région active solaire, région de l'atmosphère du Soleil, associée à l'existence de groupes de taches, où s'observe une forte variabilité de l'émission de rayonnement, de la température et des mouvements. Région H I, région du milieu interstellaire très riche en hydrogène neutre. Région H I I, région du milieu interstellaire très riche en hydrogène ionisé. Région naturelle, espace correspondant à une unité géologique, géomorphologique, climatique ou biogéographique ou, parfois, à la combinaison de deux ou plusieurs de ces qualificatifs, dans lequel l'intervention de l'homme est nulle ou très limitée (hautes latitudes, grands déserts des tropiques, portions de la forêt dense des basses latitudes). Région source, zone de l'Océan où s'effectuent les plongées d'eau. (Les principales régions sources sont localisées autour du continent antarctique [mers de Weddell, de Ross, plusieurs secteurs de l'Antarctique oriental]. Dans l'hémisphère boréal, ce sont le bassin du Groenland, l'extrémité du Groenland et la mer d'Okhotsk.) Région aérienne, circonscription territoriale de l'armée de l'air servant de support et de cadre de soutien aux grandes unités aériennes qui y sont déployées. (Les régions aériennes sont au nombre de 3, qui coïncident avec les régions militaires de défense : région aérienne Atlantique, avec pour siège Bordeaux ; région aérienne Méditerranée, siège à Aix-en-Provence-Les Mille ; région aérienne Nord-Est, siège à Villacoublay). Région maritime, circonscription territoriale de la marine nationale servant de cadre opérationnel et administratif aux forces qui s'y trouvent stationnées en vue de la défense du littoral. (Il existe 2 régions maritimes : région maritime Atlantique, avec pour siège Brest [deux préfectures maritimes : Brest pour l'Atlantique et Cherbourg pour la Manche et la mer du Nord] ; région maritime Méditerranée, siège à Toulon [préfecture maritime].) Région militaire de défense (R.M.D.), circonscription territoriale de l'armée de terre. (Il existe 3 régions militaires de défense : R.M.D. Atlantique, R.M.D. Méditerranée et R.M.D. Nord-Est, l'Île-de-France constituant un commandement militaire autonome. Les régions aériennes et les régions de gendarmerie recouvrent le même territoire.) Région apostolique, organisation administrative de l'Église catholique en France, regroupant un certain nombre de diocèses et se donnant pour président un évêque élu. (Les 95 diocèses de France sont regroupés en 9 régions apostoliques.) ● région (synonymes) nom féminin (latin regio, -onis) Territoire dont l'étendue variable est déterminée soit par une unité...
Synonymes :
- contrée
Littéraire. Champ, domaine propre à une activité, une discipline, etc.
Synonymes :
- sphère

région
n. f.
d1./d Grande étendue de pays, possédant des caractéristiques (notam. géographiques et humaines) qui en font l'unité. Les régions polaires. La région ouest-africaine.
d2./d étendue de pays autour d'une ville, d'un point géographique remarquable. La région de Nice. Le mont Cameroun et sa région.
d3./d (Avec une majuscule) Division territoriale administrative de divers pays dont la France, le Congo, le Mali, le Québec (Région administrative), le Sénégal.
d4./d (Belgique) (Avec une majuscule) Entité politique et administrative de la Belgique fédérale. Les Régions sont au nombre de trois: la Région wallonne, la Région flamande et la Région de Bruxelles-Capitale. (V. dossier Belgique, p. 1380).
d5./d Partie déterminée du corps. Région pectorale, lombaire.
d6./d Fig., litt. Degré, point où l'on s'élève (en parlant de la philosophie, des sciences, etc.). Les régions supérieures du savoir.

⇒RÉGION, subst. fém.
A. — Portion de territoire ou d'espace géographique.
1. Portion de territoire plus ou moins étendue et délimitée, formant une unité constituée soit par sa situation, son climat ou son paysage naturel, soit par son économie, soit par son histoire et ses caractères humains ou ethnologiques. Synon. pays, territoire, contrée, zone:
... Paris, toute la région environnante, toutes les plaines, tous les villages, des bois, des étangs, des villes même, et (...) ce fleuve adorable et doux qui passe au cœur de la France: la Seine.
MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Dimanches bourg. Paris, 1880, p. 316.
a) [Envisagée plutôt du point de vue de la géogr. physique] Ce sont [les zones intérieures de Tahiti] des régions sauvages, coupées par des remparts d'inaccessibles montagnes et où règne un éternel silence (LOTI, Mariage, 1882, p. 139). La Syrie est un ensemble de régions très distinctes les unes des autres (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 522). V. abstraitement ex. 3.
Région naturelle. Région dont l'unité est définie par des caractères physiques (constitution géologique, relief, climat, végétation, etc.). Située en plein cœur de la France, la Sologne est une région naturelle, limitée par la vallée de la Loire (...) et par celle du Cher qui la borde au sud (Forêt fr., 1955, p. 34).
Région géographique. Région dont l'unité est définie par des caractères physiques et les résultats de l'activité humaine (économie, système de production). Flores spéciales de chaque région géographique (Ad. BRONGNIART, Graines foss., 1876, p. 11). La France (...) divisée en régions géographiques (la plaine du Nord, le littoral méditerranéen, etc.) (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 194).
En partic. Zone étagée de la montagne caractérisée par sa végétation ou l'absence de végétation. Région des pâturages, des bois, des neiges éternelles. Massif (...) dont les flancs étaient (...) revêtus jusqu'à la moyenne région, de forêts, d'arbustes, de gazons (DUSAULX, Voy. Barège, t. 1, 1796, p. 92).
SYNT. Région basse, centrale, élevée, éloignée, étendue, inaccessible; région chaude, froide, glacée, humide, sèche; région boréale, équatoriale, polaire, tempérée, tropicale; région aride, boisée, désertique, dénudée, plissée, volcanique; région de forêts, de marais, de montagne, de neiges; région de l'Équateur, du Pôle; aspect, relief, structure d'une région; parcourir, traverser des régions.
b) [Envisagée du point de vue écon.] Synon. de zone. Région agricole, forestière, industrielle, minière, rurale, touristique; région défavorisée, riche, pauvre; région de production; évolution, développement d'une région. Les grandes régions agricoles: Nord, Beauce, Île-de-France, Alsace (Industr. fr. brass., 1955, p. 11). La production des plants fruitiers (...) est intensive dans les diverses régions productrices de fruits (vallées du Rhône et de la Garonne, Midi méditerranéen, Val de Loire et Région parisienne) (BOULAY, Arboric. et prod. fruit., 1961, p. 82).
c) [Envisagée du point de vue humain, hist.] Région arriérée, dépeuplée, dévastée, libérée, occupée; région frontière. De notre région d'origine, nous devions lui dire tout ce que nous savions, pêle-mêle. Il entendait tout, retenait tout: curés, maires, paroisses, communes et environs, types curieux, sites et monuments remarquables (BILLY, Introïbo, 1939, p. 62). La région kurde d'Irak (GEORGE 1970).
P. méton. L'élan de la région fut tel que l'on recueillit huit cent trente-deux francs (ROMAINS, Copains, 1913, p. 249).
[En France, correspondant au territoire des anciennes provinces] On put dès lors le distinguer [le royaume de Bourgogne] en trois régions différentes, dont les limites ont varié souvent : le royaume de Provence, la Bourgogne transjurane (...) et le duché proprement dit, devenu par la suite province du royaume de France, sous le nom de Bourgogne (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t. 1, 1821-24, p. 92).
d) [En constr.]
[avec l'art. déf. ou le poss.] Le pays qui est environnant, que l'on habite. Les châteaux, la noblesse, les propriétaires, les sites de la région; visiter, sillonner la région. Le plus beau garçon de la région! Toutes les filles à marier sont folles de lui (COLETTE, Mais. Cl., 1922, p. 191). Ma mère avait accepté de bonne grâce que je rencontre à Bordeaux Pradelle qui passait ses vacances dans la région (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 273).
Au plur. Synon. parages. Je suis très heureux de vous savoir dans nos régions; et j'aurai de mon côté beaucoup de plaisir à passer quelques heures avec vous (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p. 228).
Région + adj. tiré d'un nom propre. Région alpine, méditerranéenne, rhénane; région lyonnaise. Les vallées des rivières sont en effet pénétrantes et conduisent à la région parisienne, telles l'Oise et l'Aisne, plus à l'est, la Meuse (FOCH, Mém., t. 1, 1929, p. 78).
Région de + topon. Espace organisé par et autour d'une ville, d'un point géographique; pays s'étendant autour de ce lieu. Synon. les environs, les alentours. Région de l'Etna. Les filatures belges de la région de la Lys ont pour la plupart en France, dans le Nord, la Somme, et jusque dans la région de Paris, de vastes exploitations agricoles (VAN DER MEERSCH, Empreinte dieu, 1936, p. 28).
2. Unité territoriale.
a) HIST. ROMAINE. Quartier de la ville de Rome. Région palatine. Rome, qui avait eu jadis cinquante milles d'enceinte, n'en avait plus que seize; ses portes, divisées autrefois en quatorze régions, étaient réduites à treize (HUGO, Rhin, 1842, p. 433). Rome fut divisée en régions par Servius Tullius et par Auguste (LAVEDAN 1964). Circonscription territoriale en Italie. Auguste divisa aussi l'Italie en onze régions, peut-être pour faciliter le recensement (PELL. 1972).
b) Subdivision administrative d'un pays. La République était partagée en trois régions. La première région comprenait les treize cantons et avait la souveraineté. La deuxième région contenait l'Abbé et la ville de Saint-Gall (HUGO, Rhin, 1842, p. 469).
) ADMIN. [En France] Territoire formant une unité administrative regroupant plusieurs départements. Le nombre et l'étendue territoriale de la région ne sont pas uniformes; chaque grand service de l'État a ses régions propres (CIDA 1973).
Région administrative ou région (mod.). Établissement public, créé par la loi du 5 juillet 1972, remplaçant la circonscription d'action régionale et la région de programme, et dont la mission est de promouvoir le développement économique et social de la région (on en compte 22). L'administration de la Région est confiée à un organisme délibérant: le Conseil Régional et un organisme consultatif le Comité Économique et social (BARR. 1974). Loi 83-663 du 22 juillet 1983 relative à la répartition des compétences entre les communes, les départements, les régions et l'État (District Informations, Nancy, Impr. Bialec, oct. 1983, n ° 13, p. 2).
Région de programme. Organisme d'administration régionale créé en 1955 pour ,,servir de cadre à l'élaboration et à l'exécution des plans régionaux de développement économique et social et d'aménagement du territoire`` (Constit. 1980). Depuis le renforcement en 1960 des régions économiques ou régions de programme, cette politique [d'aménagement du territoire] a été menée à différents niveaux (Amén. terr., 1964, p. 33).
Préfet de région.
) DÉFENSE
Région militaire. Circonscription territoriale militaire associant armée de terre, aviation, marine et regroupant plusieurs départements sous l'autorité d'un commandant de région (on en compte 7 depuis 1967, subdivisées en 21 divisions militaires correspondant aux régions économiques). Nancy, puis Metz, (...) sont à la fois des préfectures et des chefs-lieux de régions militaires françaises (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 493).
Région maritime. Le littoral de la France est divisé en trois régions maritimes ayant chacune son chef-lieu (Brest, Cherbourg, Toulon), port militaire siège d'un arsenal principal (GRUSS 1978).
Région aérienne. Chacune des quatre divisions territoriales, placées sous l'autorité d'un général. Sous l'autorité du commandant de la division aérienne (ou du commandant de la région aérienne (...)), le commandant de la brigade a sous son autorité des formations et des éléments de toute nature stationnés d'une manière permanente dans la base aérienne (J.O., Décret organ. arm. air, 1938, p. 439).
) CH. DE FER. Division territoriale de la Société nationale des chemins de fer Français, instaurée en 1971. Reims est le siège d'une des 25 régions SNCF, celle-ci s'étendant de Givet, au nord, à Langres, au sud, et de Dormans, à l'ouest, à Sermaize, à l'est (La Vie du Rail, 14 févr. 1985, p. 11, col. 1).
) ÉCON. Région économique. Avant 1965, groupement régional de chambres de commerce. Clémentel et Hauser (...) sont à l'origine de ces groupements régionaux de chambres de commerce que sont les régions économiques (ROMEUF t. 1 1956).
) MÉTÉOR. Régions météorologiques. Le territoire métropolitain est divisé en six régions météorologiques dont chaque directeur dirige et contrôle le fonctionnement des éléments météorologiques de son district (Météor. fr., 1963, p. 11).
B. — P. anal.
1. Portion d'espace. Un grand rond lumineux [du feu] se dessina au milieu de l'appartement, par terre, sur le tapis, sur les pieds des chaises, dans ces régions basses qui étaient précisément les miennes (LOTI, Rom. enf., 1890, p. 5). Explorer du pied les régions reculées de sa couche (ROMAINS, Copains, 1913, p. 70).
2. Spécialement
a) ANAT. ,,Partie du corps humain envisagée d'un point de vue topographique, et définie par des limites assez précises, à l'intérieur desquelles les organes qui s'y trouvent forment un ensemble qui prend toute sa valeur dans un contexte médico-chirurgical`` (Méd. Biol. t. 3 1972). Région abdominale, cardiaque, cervicale, crânienne, dorsale, gastrique, lombaire, ombilicale, palmaire; région du foie, du pelvis. La nourrice, atteinte dans la région du cœur, était morte sans pousser un cri (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 4, 1859, p. 253). La plupart des gens se ratent, avait dit Lartois, parce qu'ils ne savent pas que les régions mortelles sont de dimensions restreintes. Et puis ils s'affolent en tirant (DRUON, Gdes fam., t. 2, 1948, p. 100). V. pelvien ex. de G. Gérard.
Au fig. Région de l'âme, de l'esprit, de l'intelligence. La préoccupation constante de l'œuvre aimée le retenait, quoi qu'il fît, dans les plus pures régions de la pensée et du sentiment (LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 116). Cet amour-là atteint les régions les plus profondes de l'être, celle où se déroulent les cataclysmes physiologiques, le royaume souterrain des grandes maladies et des profondes extases (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 108).
b) ASTRONOMIE
) Partie de l'espace céleste. Régions célestes; région des pôles, du zodiaque. L'augure décrit avec le lituus ou bâton recourbé, une ligne (...) qui, passant sur sa tête du Nord au Midi, coupe le ciel en deux régions, la région favorable de l'Est, et la région sinistre de l'Occident (MICHELET, Hist. romaine, t. 1, 1831, p. 51). Il arrive parfois que plusieurs planètes se rencontrent dans la même région du ciel, ce qui double l'intérêt de leur observation (FLAMMARION, Astron. pop., 1880, p. 420).
Portion du ciel. La nuit était presque tout à fait tombée. En arrière, du côté de l'hôtel de ville, il restait au ciel une région bleuâtre (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 216).
) Partie d'un corps céleste. Région de la lune. La région centrale [d'Andromède] tourne avec une grande vitesse angulaire, sensiblement constante. Les régions périphériques tournent plus lentement (SCHATZMAN, Astrophys., 1963, p. 138).
c) MATH. Partie du plan limitée par des droites ou par des courbes; partie de l'espace limitée par des plans ou par des surfaces. On a examiné le déplacement du point M en regardant la région du plan balayée par la sécante mobile BC (ROUX, MIELLOU, Géom., 1946, p. 262).
d) MÉTÉOR., vieilli. Couche de l'atmosphère. Région de l'éther, des nuages. La basse, la moyenne, la haute région (Ac. 1798-1935). Les vents de la région supérieure de l'air (Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p. 162). Retenu par son poids, il [le gaz acide carbonique] reste dans les basses régions atmosphériques (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 42).
P. anal. La voix d'en haut s'y arrache, par bonds d'arpèges essoufflés, et elle cherche à s'évader en notes staccato, vers les régions les plus élevées (ROLLAND, Beethoven, t. 2, 1937, p. 444).
3. Au fig., littér.
a) Lieu (élevé) où se situe une influence, une idée; domaine où s'exerce une activité, un art, une science. Synon. sphère, domaine. Les régions de l'art; les hautes régions de la philosophie. La mort qui attire et qui enlève l'âme au sentiment des angoisses humaines, et qui l'emporte dans les régions de la lumière et de l'amour sous les rayons de l'heureuse et éternelle vie (LAMART., Raphaël, 1849, p. 142). [L'action] n'est pas non plus une conciliation abstraite des contraires dans la région des possibles (BLONDEL, Action, 1893, p. 194). V. démoniaque ex. 1.
b) Place que l'on occupe dans une société. [Les journalistes] qui, de la presse, ont passé, comme Claude Vignon, dans les hautes régions du pouvoir (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 310). Il y a une autre étiquette pour ces histoires-là dans les régions plus simples de l'étudiant et de l'employé (BOURGET, Physiol. amour mod., 1890, p. 39).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694, 1718: region; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. 1. a) 1119 « pays » (PHILIPPE DE THAON, Comput, éd. E. Mall, 2637); XIIIe s. p. métaph. el regiun de mort (Evangile de Nicomède, A, 1433, éd. G. Paris et A. Bos); b) ca 1380 « ensemble de territoires qui tous présentent un certain caractère commun » (ROQUES t. 2, n ° 13032, 10368); c) 1559 « zone délimitée artificiellement » (AMYOT, Pompee, 11 ds LITTRÉ); 2. a) p. anal. ) fin XIVe s. « espace du ciel correspondant à chacun des signes du zodiaque » (EUSTACHE DESCHAMPS, VII, 239, 20 ds T.-L.); 1675, 23 oct. « chacune des différentes parties du ciel » (Mme DE SÉVIGNÉ, Corresp., éd. R. Duchêne, II, 140); ) 1636 « chacune des couches différentes de l'atmosphère » (MONET); ) 1690 philos. anc. région du feu (FUR.); 1694 région éthérée (CORNEILLE); b) fig. ) 1654 « champ où s'exerce une autorité » (GUEZ DE BALZAC, De la cour, 5e discours ds LITTRÉ: la haute région du ministère); ) 1672 (MOLIÈRE, Femmes savantes, I, 1: les hautes régions de la philosophie); 3. 1478 « partie du corps plus ou moins délimitée » (N. PANIS, trad. de la Chirurgie de Gui de Chauliac d'apr. SIGURS, p. 292). Empr. au lat. regio « direction (en ligne droite); ligne droite », « lignes droites tracées dans le ciel par les augures pour en délimiter les parties » d'où « limites, frontières » et par suite « portion délimitée, quartier ». L'a. fr. a possédé parallèlement la forme pop. reiun (1119, PHILIPPE DE THAON, op. cit., 2795); rëon (fin XIIe s., ORSON DE BEAUVAIS, 1932 ds T.-L.). Fréq. abs. littér.:4 131. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 4 370, b) 2 445; XXe s.: a) 3 378, b) 10 499. Bbg. QUEM. DDL t. 13, 21.

région [ʀeʒjɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1380; « pays », v. 1119; lat. regio « direction; frontière, contrée », de regere (→ Régir); a éliminé les formes pop. reion, roion.
1 Territoire relativement étendu, possédant des caractères (géographiques, sociologiques, etc.) particuliers qui en font une unité (par rapport aux régions voisines ou à un ensemble qui l'englobe). Canton, contrée, district, partie (I., absolt et vx), pays, province, territoire, zone. || Régions géographiques.(1824). || Régions naturelles, qui forment des unités au point de vue géologique, morphologique, climatique… || Région où domine l'érosion (cit. 1), l'accumulation. || Région formant une bande (1. Bande, cit. 2) de terre, un bassin, un massif. || Région désolée (→ Désert, cit. 5), sauvage (→ Méditer, cit. 9). || Région polaire (→ Pôle, cit. 9), tempérée, tropicale… || Régions cultivées (→ Parcellaire, cit.). || Région à population dense, clairsemée, nomade, sédentaire (→ Économie, cit. 4). || Région économique, historique. || Carte d'une région.
1 Il faut pourtant bien chercher dans les grandes unités politiques le principe de quelques subdivisions réelles. C'est alors que la « région naturelle » est apparue comme étant autant la conséquence de « faits d'humanité » que de faits géologiques ou climatiques. C'est un « résultat », ce n'est pas une « donnée ». Ce n'est pas « une condition originelle », c'est une combinaison.
Jean Brunhes, la Géographie humaine, t. II, p. 745.
(Dans un sens plus général). Zone, partie. || Les diverses régions du globe (→ Équilibre, cit. 20). || La petite région européenne (cit. 1). || Dans nos régions : dans nos climats, nos pays. || Les régions marines. Bord (poét.).
(1559). Unité de géographie humaine; unité territoriale administrative. Canton, circonscription, province. || Régions autonomes d'un État fédéral (cit. 2). || État, pays divisé en régions.
Régions militaires (→ Armée, cit. 11). || Régions de défense.Absolt. || Le général, le gouverneur (I., 2.) commandant la région. || L'état-major de la région.Régions maritimes, aériennes.(Av. 1965). Anciennt. || Régions économiques : en France, Groupements régionaux de chambres de commerce.(1971). Chacune des divisions territoriales de la S. N. C. F.
Région linguistique : zone géographique qui, à l'intérieur d'un ensemble plus vaste où une langue est parlée, se distingue par un ensemble cohérent de spécificités au sein de la variation linguistique. Régional; régionalisme. || Les régions occitanes, franco-provençales, wallone de l'ensemble francophone européen.
(1972). En France, Établissement public disposant d'une assemblée délibérative (conseil régional), d'une assemblée consultative et qui correspond à une circonscription géographique groupant plusieurs départements. || Préfet de région.REM. En France, le mot est ambigu et recouvre deux réalités : l'une historique, l'autre administrative (dépendant du découpage en départements).
Collectif (En France). || La région, la province, l'ensemble des régions, par rapport à Paris. || En région (critiqué) : en province, dans les régions.
2 (XIIe; dans un sens vague). a La région de… (suivi d'un nom de lieu). Étendue de pays qui s'étend autour de. || J'aime beaucoup la région de Nantes. Espace, étendue. || Aller en vacances dans la région de Royan, de Nice. Côté (du côté).Absolt. || Parcourir, sillonner la région.
b Par métaphore, poét. (Myth.). || Les régions de la mort (→ Cerbère, cit. 1). || La région des sépulcres (→ Néant, cit. 7).
2 (Un cygne) magnifique mais qui sans espoir se délivre
Pour n'avoir pas chanté la région où vivre (…)
Mallarmé, Poésies, « Plusieurs sonnets », II.
c (1675). || Les régions du ciel, du zodiaque.
3 Espace, surface ou volume délimité(e). a Vx. Couche atmosphérique. || La basse, la moyenne, la haute région. || Les hautes régions (→ Brise, cit. 1), les régions éthérées (cit. 2).Par ext. || Les régions lumineuses de l'horizon (→ Campanile, cit. 1).
b Anc. philos. || La région du feu, la région éthérée.
c Aviat. Zone de l'espace. || Région de contrôle. || Région d'information de vol, de navigation.
d (V. 1560). Partie, zone déterminée (d'un organisme). || La région pectorale, la région du cœur, etc. (→ Diffus, cit. 2; dorsal, cit. 1; magnétique, cit. 5; 1. mort, cit. 22). || Région antérieure, postérieure, région dorsale d'un organe. || Région lombaire, plantaire, palmaire.Bot. || Les régions des racines : région lisse, pileuse, rugueuse.
e Math. Partie d'un plan limitée par des droites, des courbes. Partie d'un espace limitée par des plans, des surfaces.
4 (Abstrait). a (Mil. XVIIe). Littér. || Les hautes régions de la pensée (→ Prêtre, cit. 3), de la philosophie (→ Essor, cit. 8, Molière). || Une région supérieure où la joie et la douleur n'existent plus (→ Balancer, cit. 28). || Une région de rêve (→ Haut, cit. 23).Vieilli. || Les hautes régions : les hauts rangs, les hautes sphères (de la politique, etc.).
3 Racine ne mériterait pas tant d'honneurs s'il n'avait pas compris, tout aussi bien que Baudelaire, l'ineffable ressource qu'offrent à l'artiste les régions basses, sauvages, fiévreuses et non nettoyées d'un Oreste ou d'une Hermione, d'une Phèdre ou d'un Bajazet — et que les hautes régions sont les pauvres.
Gide, Nouveaux prétextes, p. 82.
b (Parfois métaphore du sens 3., d). Fig. || La région pensante (cit. 2) de son être. || Les régions de la sensibilité (→ Excitation, cit. 3). || L'intelligence et le cœur (cit. 165) sont deux régions sympathiques.
4 (…) il y a en l'homme bien des régions plus fécondes, plus profondes et plus intéressantes que celles de la raison ou de l'intelligence (…)
Maeterlinck, le Trésor des humbles, IX.
DÉR. Régional.
COMP. Sous-région.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Región H II — Saltar a navegación, búsqueda …   Wikipedia Español

  • Region — ist ein Abschnitt des geographischen Raums. Die Frage, aufgrund welcher Kriterien Regionen wissenschaftlich zu unterscheiden sind bzw. von Politikern und Verwaltungsbeamten konstruiert werden, ist das zentrale Untersuchungsobjekt der regionalen… …   Deutsch Wikipedia

  • Région H II — Région HII La nébuleuse de la Rosette dans la constellation de la Licorne. Les étoiles jeunes de l amas au centre de la nébuleuse ionisent le gaz environnant, alors que les vents stellaires émis par ces mêmes étoiles ont commencé à… …   Wikipédia en Français

  • región — sustantivo femenino 1. Área: geografía Parte de un territorio que comparte determinadas características, y que puede coincidir o no con divisiones administrativas: plato de la región, baile típico de la región, vinos de la región, la región… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Región IV-A — Saltar a navegación, búsqueda Región IV A Región de Filipinas …   Wikipedia Español

  • Región IV-B — Región de Filipinas Capital …   Wikipedia Español

  • region — re‧gion [ˈriːdʒn] noun [countable] 1. a fairly large area of a country or of the world: • The north east region has been suffering high unemployment. • There are already over 200 teleworkers in the region. 2. in the region of used to describe an …   Financial and business terms

  • Region — Région Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Une région peut être soit : un territoire qui correspond à une division administrative dans certains pays : la Commission européenne a… …   Wikipédia en Français

  • Region — Re gion (r? j?n), n. [F. r[ e]gion, from L. regio a direction, a boundary line, region, fr. regere to guide, direct. See {Regimen}.] 1. One of the grand districts or quarters into which any space or surface, as of the earth or the heavens, is… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Region HI — Région HI Une région HI (prononcée région hache un ) est un nuage interstellaire composé d hydrogène atomique neutre (H1). Ces régions ne sont pas lumineuses mais sont détectables car les atomes présents en faible quantité émettent un rayonnement …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.